Foire aux questions

  • Est-ce que l'hypnose peut guérir des maladies ? Non. L'hypnose peut être complémentaire d'un suivi médical ou chirurgical, mais elle ne se substitue pas à ce suivi. Aucun traitement ne doit être interrompu sans avis médical.
  • Est-ce que je vais perdre tout contrôle sous hypnose ? Est-ce qu'on me fera faire n'importe quoi ? Non, pas du tout. L'hypnothérapeute va faire des suggestions, va faire des propositions, que vous accepterez ou non. Rien ne pourra s'opposer à vos valeurs, à vos convictions. En spectacle ou en hypnose de rue, les sujets "acceptent" de faire ce qu'ils font, l'hypnotiseur ne prend pas du tout le "contrôle" de la personne.
  • Est-ce qu'on peut rester "bloqué.e" en hypnose ? Non, cela n'arrive pas. L'hypnothérapeute terminera la séance d'hypnose en vous ramenant tranquillement "ici et maintenant". Si vous pratiquez l'auto-hypnose, vous ne serez jamais bloqué.e en hypnose. Le "réveil" se produira toujours progressivement. L'actualité permet d'insister sur ce point important : supposons que votre séance d'hypnose se passe en visio-conférence et que le réseau tombe en panne ? Pas de problème, vous vous "réveillerez" naturellement, tranquillement.
  • Combien faut-il de séances pour obtenir un changement ? Impossible de répondre simplement, ça dépend :-) ... Une phobie simple peut disparaitre après une seule séance. Une douleur aiguë peut baisser d'intensité avec une seule séance. Des douleurs chroniques (migraine, colopathie, ...) pourront nécessiter plusieurs séances. Des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) pourront nécessiter également plusieurs séances. Un arrêt du tabac pourra être obtenu avec une seule séance, ou après plusieurs. Chaque cas est différent, chaque sujet est différent, il est bien difficile d'énoncer des régles définitives
  • Est-ce que tout le monde est hypnotisable ? Pour une action thérapeutique, j'ai envie de répondre oui. Pour participer à un spectacle ou à de l'hypnose de rue ? Non. On estime que seule 15 à 20 % de la population répond aux suggestions très directes - presque des ordres - utilisées en spectacle (dors !). Mais tout le monde va répondre à un mélange de suggestions directes et indirectes utilisées par l'hypnothérapeute. Dans tous les cas, c'est le sujet qui finalement accepte, ou pas, les suggestions qui lui sont faites.
  • Hypnose ou auto-hypnose, quelle différence ? L'hypnose est guidée par un hypnothérapeute, on parle d'hétéro-hypnose. L'auto-hypnose est pratiquée seule.e, avec ou sans l'aide d'un enregistrement, d'une bande son si cela peut aider. Mais pour certains, toute hypnose est en fait de l'auto-hypnose. Façon d'insister sur le fait que c'est le sujet qui "travaille", le thérapeute ne fait que guider au mieux le travail du sujet.
  • L'hypnose peut-elle faire du mal ? Question délicate. Mais oui ... L'hypnose est un outil. Avec un couteau, on peut beurrer une tartine ou infliger de vilaines blessures. L'hypnose doit être bienveillante et éthique. Le praticien doit être suffisament bien formé pour aborder les sujets qu'il aborde. Par exemple, un non professionnel de santé ne devra pas aborder certains sujets que seul un professionnel de santé pourra aborder. Au praticien de savoir ce qu'il peut faire ou pas. Dans certains cas, l'hypnose peut provoquer de fortes émotions que le praticien doit savoir gérer correctement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci par avance pour vos commentaires bienveillants et constructifs